L’armada lève les voiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’armada lève les voiles

Message par Grand-Pontife Turmwächter le Mer 27 Sep 2017 - 1:49

L’abbé Solière passa lentement sa main tremblotante sur la pierre des remparts, récoltant une fine poussière ocre générée par des siècles d’agression des éléments contre la cité portuaire. Porto-Vesti, joyau du Golfe de Jade, ville marchande richissime, avait revêtu une fonction bien peu familière depuis le couronnement d’Edouard VII, fonction qui avait déjà rendu célèbre Belfort, plusieurs centaines de lieux à l’ouest : celle de grande rade militaire. Peu à peu, au fur et à mesure que les navires de l’Impériale se libéraient du front argenois et piémontois, ils venaient jeter l’ancre devant la ville aux multiples canaux. Se joignirent bientôt des vaisseaux de volontaires aldarnorins et belondaures, principalement de chapitres syistes, et même une partie de la maigre mais illustre marine gallicienne.

La raison de ce rassemblement, à savoir briser le long siège d’Yrusalem, fut d’abord bien gardée, mais elle s’ébruita – probablement avec la complicité des autorités – lorsque les premières difficultés d’approvisionnement se firent sentir. Entretenir une telle armada, où chaque navire abritait de nombreux marins, requerrait en effet une excellente coordination des magasins temporaires bâtis le long de la côte et fournis par le labeur des avarois. Cet obstacle technique, doublé d’un temps anormalement capricieux ayant par deux fois forcé des escadres à prendre le large, força Castillon-Villeroy à reconsidérer le bien-fondé d’une telle entreprise. Mais l’insistance du Grand-Pontife, soutenu par les salons de la capitale, convainquit le souverain de poursuivre dans ce qui devait être l’étape finale de la longue et sanglante Guerre de la Ligue d’Ausembourg.

Puis enfin, les écueils surmontés sans la perte d’un seul bateau, le grand jour arriva. L’abbé Solière, vieil aumônier militaire respecté, vétéran de la reconquête de Kadyngrad, avait reçu la responsabilité de conférer la bénédiction finale aux flottes assemblées. Engoncé dans une cuirasse austère d’où flottait au vent une bure de la Loge Sevaniste, l’ecclésiastique s’avançait lentement sur l’un des musoirs fortifiés du port où l’attendait un autel dressé et des membres de l’état-major en uniformes. Il se signa alors et entama la première incantation.

_________________
Sa Sainteté Hans Turmwächter,
Grand-Pontife de la Très Sainte Église Syiste, Eudémoniste, Philosophique et Gallicienne,
Exarque de l'Archibasilique de Saint-Aimé-Le-Sauveur,
Docteur utriusque iuris de l'Académie d'Alsterdyon (Belondor),
Vingt-septième chef souverain et grand maître de l'Ordre de la Révélation.
avatar
Grand-Pontife Turmwächter

Posts : 23
Join date : 11/07/2015
Location : États Pontificaux de Gallice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum